05 47 79 43 31 Nous contacter Simulation personnalisée

Acheter un bien immobilier après 50 ans : peut-on emprunter quand on est senior ?

Acheter un bien immobilier après 50 ans : peut-on emprunter quand on est senior ?

24 oct 2017 / 0

Acheter un bien immobilier après 50 ans : peut-on emprunter quand on est senior ?

Si il est une idée reçue à laquelle on peut tordre le coup, c’est bien celle que l’on ne peut plus emprunter lorsque l’on est senior ! En effet, si vous souhaitez emprunter après 50 ans, cela ne devrait pas poser de problème auprès des banques qui accueillent même avec plaisir ces profils mais il faut pour cela réunir certaines conditions.
 

Des conditions d’emprunt plutôt attractives après 50 ans
 
L’âge n’est pas forcément un frein lorsqu’il s’agit de déposer une demande de prêt immobilier ; et il n’a pas non plus de lien avec le niveau du taux d’emprunt à l’exception toutefois des assurances emprunteur.
 
Bien que beaucoup de seniors appréhendent de déposer un dossier de demande de prêt immobilier auprès des banques, l’âge n’est pas toujours un frein. Beaucoup obtiennent le crédit qu’ils demandent et l’âge n’a pas d’influence sur le taux du prêt, si l’on écarte les assurances. Il est même possible d'obtenir des taux d’emprunt très intéressants, car dans la plupart des cas, les seniors ont eu le temps de constituer un patrimoine conséquent, constitué de biens immobiliers, d’épargne, d’assurances-vie, de placements etc... Par ailleurs, n’ayant généralement plus d’enfant à charge, ils ont souvent moins de charges ce qui leur permet de dégager des revenus disponibles plus conséquents, ce qui joue en leur faveur.
 
Bon à savoir
Certaines banques proposent un contrat d’assurance-emprunteur standard qui garantit le prêt jusqu’à 70, voire 75 ans. 
 
Une limite d’âge moyenne de 85 ans en fin de prêt immobilier
L’espérance de vie ne cesse d’augmenter et les conditions de vie sont meilleures, ce qui a entraîné une rallonge de la limite d’âge de la part des banques. Toutefois, les seniors les plus âgés ne décrochent généralement un prêt que pour une durée très courte, 5 ans au maximum. En effet, on constate que la limite d’âge moyenne imposée par les banques est de 85 ans en fin de prêt.
 
Une assurance emprunteur toujours accessible ?
Les seniors, comme tous les emprunteurs, doivent justifier d’un apport qui finance au minimum les frais de notaire, les frais de dossier et de garantie, ce qui correspond en moyenne à 10 % du prêt demandé.
La plupart d’entre eux présentent facilement cet apport minimum. En revanche, l’assurance emprunteur leur est souvent inaccessible du fait de leur âge ; ils doivent alors compenser en apportant au minimum 20% du prix d’achat (frais de notaires inclus) et leur taux d’emprunt est alors plus élevé. Par ailleurs, la banque peut exiger une garantie supplémentaire telle que l’hypothèque sur un bien immobilier détenu par l’emprunteur ou le nantissement de l’assurance-vie. Si ces conditions sont réunies, alors l’absence d’assurance-emprunteur n’empêche pas l’obtention d’un prêt immobilier.
 
 
 

Commentaires

Ajouter votre commentaire