Le nouveau prêt à taux zéro (PTZ)

Le nouveau prêt à taux zéro (PTZ)

11 déc 2017

Le nouveau prêt à taux zéro (PTZ)

Bonne nouvelle, le gouvernement a reconduit pour 4 ans le dispositif de prêt aidé par l’état, le prêt à taux zéro (PTZ).
Toutefois, des modifications lui sont apportées et il sera plus ciblé.
Découvrons ensemble ce qui change en 2018

Le prêt à taux zéro (PTZ) permet, sous conditions de ressources, de financer une partie de l’achat d’un logement. Il s’adresse aux primo accédants, c’est-à-dire aux ménages n’ayant pas été propriétaires de leur résidence principale au cours des deux dernières années précédant la demande de crédit immobilier en PTZ.

Essentiellement utilisé pour le financement d’un logement neuf, le PTZ peut aussi être utilisé pour un logement ancien si les travaux représentent 25% du coût total de l’opération. Il ne peut etre la seule source de financement et doit impérativement être associé à un crédit immobilier principal et peut être complété d’un apport personnel de l’emprunteur.
 

Les changements de zone d’éligibilité

Sans grande surprise, le PTZ a été prorogé par le nouveau président de la République mais il sera plus ciblé à partir du 1er janvier 2018.

Il sera donc recentré sur les zones qui ne sont pas marquées par un déséquilibre entre l'offre et la demande de logements et, pour les logements neufs, il sera prioritairement disponible dans les zones où les besoins en logements sont les plus importants. 

Ainsi, alors que jusqu’à fin 2017, le PTZ est disponible sur tout le territoire de la zone A à la zone C, il restera disponible pour un logement neuf dans les zones les plus tendues (A, Abis et B1) jusqu’en 2021. Les zones B2 et C ne seront éligibles à ce dispositif que jusqu’en 2019 et avec un plafond ramené à 20% du montant total de l’acquisition contre 40% aujourd’hui
En ce qui concerne l’ancien avec travaux, seules les zones B2 et C seront élibibles. Les zones A, Abis et B1 seront exclues dès 2018.
 

Les changements de conditions de revenus

Pour être éligible au prêt à taux zéro, les emprunteurs ne doivent pas dépasser le plafond de revenu qui varie selon la zone et la composition du foyer.
Vous trouverez dans le tableau ci-dessous présenté par le gouvernement la répartition des conditions de revenus selon le nombre de personnes qui vont être amenées à occuper le logement ;

tableau des ressources du PTZ 2018

Quelle durée et quel montant de PTZ ?

Pour calculer le montant du prêt à taux zéro, il faut au préalable calculer le cout total de l’opération immobilière qui comprend le coût de la construction, ou de l’achat et les honoraires de négociations. (frais de notaire et droits d’enregistrement sont exclus).  On applique ensuite un pourcentage de 40% dans la limite du plafond. (ou 20% pour les zones B2 et C  entre le 1er janvier 2018 et le 31 decembre 2019) Le tableau ci-dessous présenté par le gouvernement indique le plafond maximal de cout de l’opération sur lequel calculer le PTZ.

En ce qui concerne la durée de remboursement du PTZ, elle dépend des revenus, du nombre de personnes au foyer et de la zone d’achat du logement. Moins les revenus sont élevés, plus la durée est longue, allant de 20 à 25 ans. Par ailleurs, ce remboursement s’effectue en 2 phases, une période initiale dite « de différé » pendant laquelle le PTZ n’est pas remboursé (vous ne remboursez que le prêt principal) puis une période de remboursement qui suit le différé et qui varie entre 10 et 15 ans. Afin que les mensualités restent identiques pendant la premiere et la deuxieme période, on pratique un lissage, ce qui simplifie la gestion des remboursements des mensualités pour les emprunteurs.
 
Vous souhaitez savoir si vous êtes éligible au PTZ et si dans quelle zone se trouve votre projet immobilier ? contactez empruntCUB ; un de nos conseillers répondra à toutes les questions que vous pourriez encore vous poser sur le PTZ.
 
@IDfresh - dec17